4 conseils phares pour éviter le burn-out parental

pexels-photo-4740574

Le burn-out parental est un syndrome courant qui résulte d'un stress chronique et non compensé par des ressources. © Photo de Ksenia Chernaya/Pexels

 

Entre injonctions sociétales et tyrannie de l'exigence, de plus en plus de pères et de mères souffrent de burn-out parental. Chaque année, ce syndrome touche environ 5 % des parents, avec des conséquences lourdes sur la santé, sur le couple, mais également sur les relations parentenfant. Découvrez quatre conseils phares à appliquer au quotidien pour prévenir et éviter le burnout parental.

 

Arrêter d'idéaliser la parentalité

 

Véritable fléau des temps modernes, le burn-out parental concerne près d'1 parent sur 20. S'il suscite de plus en plus de discussions, il reste encore tabou et peu connu du grand public. Contrairement à la dépression post-partum qui survient au cours de la première année du nourrisson, le burn-out parental peut apparaître à tout âge

Par ailleurs, ce phénomène reste contextualisé, se limitant exclusivement à la vie parentale. Il se caractérise par une accumulation de stress chronique, ainsi que par une absence de ressources suffisantes pour le compenser. Ses trois principaux symptômes sont l'épuisement, le détachement affectif et la perte d'efficacité dans ses fonctions parentales.

Pour mieux prévenir le burn-out parental, il est essentiel d'en comprendre les principaux facteurs. Aujourd'hui, plus que jamais, la société a tendance à idéaliser la parentalité. Finalement, les individus tendent à se construire une image erronée et peu réaliste de la fonction de parent. 

Ils formulent alors de fortes attentes, notamment en termes d'épanouissement, de bonheur et d'émotions positives. Lorsqu'ils réalisent que la fonction parentale requiert abnégation, concessions perpétuelles et travail permanent, les désillusions ne sont pas rares.

Pour éviter le burn-out, la première étape consiste à arrêter de fantasmer la parentalité. Elle doit être considérée telle qu'elle est, avec ses sources de plaisir et ses difficultés. En cas de coups durs, n'hésitez pas à vous confier à votre entourage et n'oubliez pas que vous n'êtes pas seul !

 

Trouver l'équilibre entre ses différents rôles

 

Parmi les transitions les plus bouleversantes, la naissance d'un enfant constitue un véritable chamboulement dans la vie d'un individu. En effet, devenir parent, c'est accepter de voir son toute son identité remaniée et ses priorités renversées. C'est également s'engager dans un travail acharné, à plein temps et sans possibilité de démissionner.

La fonction parentale prend le pas sur toutes les autres sphères de l'existence, à l'instar de la vie professionnelle, amicale, amoureuse ou même des loisirs. S'il n'est pas toujours facile de faire la part des choses, il est absolument essentiel de réussir à trouver un équilibre durable entre ses différentes casquettes.

Cette précaution permet de réduire sensiblement les risques de burn-out. Rappelez-vous régulièrement que vous n'êtes pas que des parents et consacrez également du temps à vos amis, à votre couple ou encore à vos passe-temps. Ne vous négligez pas !

 

Identifier les sources de stress et trouver des ressources pour les compenser

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, personne n'est à l'abri du burn-out. Ce syndrome peut frapper tous les profils d'individus, quel que soit leur milieu social, leur caractère ou leur niveau d'éducation. Dans tous les cas, le processus résulte d'une accumulation de tensions liées à la fonction parentale et non compensée par des appuis facilitants.

Concrètement, la parentalité s'accompagne de son lot de responsabilités, d'obligations et de difficultés. Parmi ces sources de stress quotidiennes, certaines peuvent être gérées ou évitées. À l'inverse, il en existe sur lesquelles il est impossible d'agir. Que faire si votre enfant est en pleine crise d'adolescence ou si votre conjoint est au chômage, si ce n'est prendre son mal en patience ? 

Pour éviter le burn-out, il est recommandé d'éviter de trop ruminer les facteurs insolubles. En revanche, il est essentiel de pouvoir identifier l'ensemble des sources de stress. De cette façon, vous serez en mesure de cibler celles que vous pouvez amoindrir ou supprimer. 

Parallèlement, les experts préconisent de mobiliser des ressources suffisamment fortes pour contrebalancer les éléments perturbants. L'affection du couple, le cercle d'amis, l'aménagement d'horaires de travail souples ou encore l'alimentation d'un blog personnel n'en sont que quelques exemples. Tout ce qui peut vous motiver au quotidien et vous permettre de vous décharger du stress est bon à prendre. Apprenez à souffler et rétablissez l'harmonie !

 

Accepter de ne pas être un parent parfait et solliciter de l'aide

 

Au fil des siècles, les injonctions de la société en matière de parentalité ont beaucoup évolué. Aujourd'hui, les parents reçoivent des recommandations de toute part, ces dernières générant bien souvent un perpétuel sentiment de culpabilité. Livres, magazines, émissions de télévision, entourage ou encore personnel de santé, chacun semble avoir une idée bien arrêtée de l'éducation idéale. Toutes ces informations tendent à créer une sorte de fantasme de la parentalité. 

Souvent, les nouveaux parents rêvent de petits-pots faits-maison, de motricité libre, d'allaitement à la demande ou encore de cododo. Et pourtant, dans la pratique, cela n'est pas toujours possible et cela ne fait pas d'eux de mauvais éducateurs ! Pour éviter le burn-out, rappelez-vous chaque jour que le parent parfait n'existe pas. Si vous avez accumulé trop de retard dans vos tâches ménagères, n'ayez pas honte de remplacer ponctuellement la cuisine maison par des plats industriels ! De même, vous pouvez tout à fait remplacer vos couches lavables par des modèles jetables en cas de semaine trop chargée. Prenez soin de votre personne en brisant le mythe et en revoyant vos exigences à la baisse.

Retenez que chacun doit composer avec ses propres contraintes et adopter l'attitude qui lui semble la mieux adaptée à sa situation. Finalement, l'essentiel est de donner le meilleur de soi pour ses enfants. 

Au quotidien, évitez l'accumulation de stress en adoptant certaines précautions. Acceptez de ne pas pouvoir tout faire et déléguez au maximum les tâches ménagères à vos aînés et à votre partenaire. Pour éviter l'épuisement, prenez le soin de nourrir votre réseau et n'hésitez pas à solliciter de l'aide de temps en temps. Pourquoi ne pas vous laisser séduire par l'échange de services entre parents ? 

Enfin, si vous vous sentez surmené, ne laissez pas la situation s'envenimer. De nombreux professionnels se tiennent à votre disposition pour vous écouter, vous accompagner et vous procurer une aide précieuse.

Quoiqu'il en soit, acceptez votre imperfection et montrez à vos tout-petits à quel point il est important de rester soi-même !

Contrairement aux idées reçues, le burn-out frappe au hasard et ne cible aucun profil-type d'individu. Pour s'en protéger, il est essentiel d'agir au quotidien et de ne pas se mettre la pression. Rappelez-vous que le parent parfait n'existe pas et n'hésitez pas à solliciter entourage et professionnels de santé si besoin.

 

Et vous, quels sont vos conseils pour éviter l'épuisement ? N'hésitez pas partager votre expérience et vos astuces en commentaires !

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

RESTEZ A LA PAGE


Suivez-moi sur facebook

MON HISTOIRE


En savoir plus sur moi

FRAIS DE PORT OFFERTS

à partir de 60€ en point relais
ou 120€ en Colissimo

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,